Plus grand rôle des mutuelles ?

Jeudi dernier, lors du congrès de la Mutualité Française, Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il souhaitait un "partenariat nouveau entre l’Assurance Maladie et la Mutualité Française".

Depuis plusieurs années déjà, la Fédération Nationale de la Mutualité Française, qui fédère la quasi-totalité des mutuelles santé, qualifiait les mutuelles de "payeurs aveugles", sans droit de regard sur la qualité des soins qu’elles remboursent et donc réclamait plus de place dans le système de soins Français. Le Président de la République a annoncé que des expérimentations allaient être menées, notamment sur les ALD (Affections longues durée) : cancer, diabète ou hypertension, par exemple.

Ces pathologies, qui sont prises en charge à 100% par l’Assurance Maladie, représentent à elles-seules 80% de la hausse des dépenses de soins. La Mutualité propose de mettre en place un parcours de soins avec des professionnels de santé qui acceptent de limiter les dépassements d’honoraires et d’être évalués. Bien entendu, le principe de prise en charge complète des soins serait garanti. Elle pense ainsi apporter un service équivalent aux patients, mais moins coûteux pour la collectivité.

Cette évolution illustre une nouvelle fois que les assureurs complémentaires santé (mutuelles ou assureurs privés) vont être amenés à jouer un plus grand rôle dans le système de soins.
- source : newletter Assurland
- www.assurland.com


Autres actualités déjà parues

Plan du site - Infos légales